Martyre
Si seulement quatre années le séparent de Gigi, et trois de Bella, Anwar Hadid aura patiemment observé les premiers pas de ses sœurs aînées dans la lumière avant de les rejoindre sous les spotlights. Dernier enfant du couple Yolanda et Mohamed Hadid, Anwar a donc tout naturellement pris le chemin des podiums, défilant entres autres pour Moschino ou Ralph Lauren, avant de manifester des premiers signes d’indépendance. Désormais blond platine, ce dernier applique sa passion pour Comme des Garçons et Raf Simons à la lettre en signant ses propres vêtements et postule dans les écoles de mode les plus en vue. Mais c’est l'année dernière, courant 2018, qu’Anwar Hadid commence à distiller sur son compte Instagram une pluie de clichés mystérieux, répondant simplement au nom de code « Martyre », qui laisse augurer une première expérience en joaillerie.
Un teasing qui a pris fin en mars 2019, lorsque le duo formé par Anwar Hadid et le rappeur Yoni Laham a dévoilé les premières bagues et colliers en argent de leur ligne. Le tout rythmé par des messages rebelles « Pray for us » ou « Every Sinner Dies » d’anges et de références à l’Arcadie (pays fantasmé de la mythologie grecque où bonheur suprême et mort s’entremêlent selon le principe même de la vie) qui viennent aussi bien se poser en accumulation sur les tatouages d’Anwar Hadid, que sur la peau nue du top Victoria’s Secret, Georgia Fowler.

martyre19-CB

Une ligne plutôt réussie aux accents grunge voire gothiques.  Tous les produits sont disponibles dans trois teintes : doré, argenté et or rose, le tout en argent massif. Pour incarner ce projet, Anwar a jeté son dévolu sur les mannequins Abdulaye Niang et Georgia Fowler. Immortalisés en noir et blanc, les deux modèles prennent la pose, les oreilles, le cou, les bras et les doigts chargés de pièces argentées. Faciles à porter aussi bien en accumulation qu'en solo, ces bijoux à l’esthétique épurée et intemporelle sont disponibles exclusivement sur le eshop de la marque.