Dolce Gabbana à la Fashion Week de Milan
Quand la technologie rencontre la mode
 
Les nouvelles technologies envahissent notre monde depuis presque plus de deux décennies, et aujourd’hui elles envahissent même les podiums des hauts rendez vous de la mode. En effet, exit les mannequins, c’est avec des drones portant leur nouvelle ligne de sac à main que Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont décidés d’ouvrir leur défilé pour la collection automne/hiver 2018.

C’est le dimanche 25 février 2018 dans un décor ecclésiastique, que les deux créateurs ont présenté leurs nouvelles créations. Le défilé à eu lieu au Métropol, un ancien cinéma des années 40 qui est aujourd’hui le quartier général de la maison, transformé en Église pour l’évènement.

Pour éviter tout accident notamment avec les drones, les personnes présentes étaient priées d’éteindre le wifi de leurs appareils électroniques personnels.
Quand le défilé commence ce ne sont pas des mannequins que la foule a pu apercevoir mais une dizaine de drones ornés d’un gros (et faux) cristal leur donnant une touche « fashion », défilant au-dessus de la passerelle et tenant des sacs à main griffés « D&G », ils ont parcouru le catwalk sans aucun problème technique, un véritable luxe.
Les drones ont de même, effectué une petite chorégraphie à la fin de leur défilé, une « ola » sous les yeux amusés et époustouflés du public.
Ce sont ensuite les mannequins qui ont pris le relais dévoilant une collection ou les références religieuses sont omniprésentes : des anges, des madones le tout sur de riches broderies dorées.
Cette collection est d’une grande richesse exubérante, l’ADN de la maison qui se modernise tout de même grâce à cette prestation. Un choix audacieux qui permet à la mode et aux technologies de se rencontrer.
Le show était digne d’un véritable spectacle clôturant donc la Fashion Week de Milan et laissant les fidèles et les autres en émois.

dangg2018drone