D’heygere

Aux côtés des designers les plus inspirés, Stéphanie D’heygere gardait ses créations associées au nom des maisons pour qui elle signait les bijoux – Maison Margiela, Dior ou récemment Y/Project pour ne citer qu’eux. Pour ses premiers bijoux à son nom, cette jeune créatrice belge, installée à Paris, laisse place à son inspiration graphique et à ses réinterprétations journalières. En ligne de mire ? Les impressionnantes boucles d’oreilles boîte à bijoux. Des accessoires de taille, résolument modernes et audacieux, qui vont assurer braquer tous les spotlights sur ce nouveau talent.

 

Derrière chaque pièce, il y a un concept, une idée, une réflexion sur les usages de l’accessoire. La créatrice transforme ces « objets » du quotidien, en ornant ses bijoux de fleurs, plantes ou encore cigarettes, et les détourne de leur fonction initiale. Ses bijoux sont petit à très grand, excentrique ou bien basique, tout ce qu’on sait, c’est qu’il mêle l’esthétique et le pratique – chez elle, la subversion est toujours poétique. «Affoler le réel», disait André Breton, chef de file du mouvement surréaliste.

 
Avec Stéphanie D’heygere, les accessoires s’accessoirisent, en déplaçant le regard, en s’amusant des habitudes.

Il faudra garder un œil sur cette jeune créatrice de bijoux qui risque de beaucoup faire parler d’elle dans le futur.

fb2