LE SLIP FRANÇAIS

image facebook



Le Slip français voit le jour en 2011 lorsque son fondateur, Guillaume Gibault, qui est alors jeune diplômé de 25 ans issu d'HEC Paris, voit l’un de ses amis lui lancer un pari : produire des slips. Gibault accepte et décide, de lancer une première commande de six-cents slips auprès d’un fabricant français.


Les ventes de cette première commande ont permis à la marque de développer des partenariats avec de nouveaux fabricants.


La communication de l'entreprise s'effectue essentiellement par l'intermédiaire des réseaux sociaux (Facebook, Twitter), et vise à adopter un ton décalé. Par exemple, la marque détourna les affiches de campagne des candidats à l’élection présidentielle de 2012.


En mars 2013, le fondateur Guillaume Gibault décide de lancer le « Slip qui sent bon ». Ce projet sera financé grâce à la plateforme de financement participatif My Major Company. En l’espace de trois mois, la marque a pu collecter environ 23 000 euros. La particularité de ce slip est qu’il incorpore des micro-capsules de parfum, lesquelles libèrent leur odeur lorsqu'elles entrent en contact avec la peau. Le « Slip qui sent bon » peut diffuser son parfum jusqu’à trente lavages.

slipfrancais1



La ligne de produit s'est étendue et diversifiée : au départ, la marque ne vendait que des slips pour homme, bleus, blancs ou rouges, comme une allusion au drapeau français. La gamme s'est aujourd'hui élargie à d'autres couleurs. Le créateur a étendu sa gamme de produits en créant des produits pour femme, ainsi que des vêtements symboles de la culture et du savoir-faire français comme les charentaises ou les marinières.


La contrainte de la marque est de produire des sous-vêtements 100 % made in France, c’est pourquoi, tout le processus de production des produits intervient en France. La marque ne possède pas d’usine, ainsi la fabrication est externalisée. À ses débuts, l’entreprise ne traitait qu’avec une seule usine de confection, celle de Saint-Antoine-Cumond, en Dordogne. Par la suite, la marque coopère avec quatorze fabricants environ. Cette évolution est liée au développement de la gamme des produits, ainsi qu’à une demande croissante.