ZOOM HISTORIQUE…

C’est grâce à Jean Zay, ministre de l’instruction publique et des Beaux-Arts que né le festival de Cannes.  C’est en 1946, après la fin de la guerre, que la première édition du festival à Cannes est lancée. Les premières éditions  étaient plutôt à caractère mondaine, mais c’est au fil des années, grâce à l’arrivée de stars venues du monde entier, et grâce à une forte médiatisation que ce festival a rapidement prit de l’ampleur.

Avant, pour participer au festival, les films devaient être sélectionnés dans leur pays d’origine. Mais c’est à partir de 1972, lorsque le festival a pris son indépendance qu’il a eu la possibilité de sélectionner lui-même  les films.

En 1978, le prix et la catégorie de la « Caméra d’Or » récompense le meilleur premier film, toutes sélections confondues.

En 1978, est créer la catégorie « Un certain regard » qui fait concourir les films les plus originaux et permet de faire connaitre de nouveaux talents peu encore connu.

En 1998, la « Cinéfondation » créée par Gilles Jacob, sélectionne les courts et moyens métrages des étudiants en école de cinéma.

En 2000 est ouvert « La Résidence », destiné aux jeunes réalisateurs.

En 2004 une entité « Cannes Classics » destinée aux œuvres  du patrimoine (hommages, documentaires…) apparait.

En 2005 « l’atelier » nait et permet d’aider une vingtaine de réalisateurs à trouver des financements pour réaliser leur film. 

En 2010 une nouvelle entité voit le jour « Cannes Court Métrage » pour les petits films et les court métrage.


                  


… LE FESTIVAL DE CANNES DE 2015 :

Comme nous le savons tous, le festival de cannes a pour principal objectif de révéler et mettre en avant des talents du cinéma, d’encourager le développement de l’industrie du film et de promouvoir le 7ème art. Mais il est également devenu un événement très prisé, notamment grâce à sa célèbre  montée des marches appelé aussi «marche de la gloire» en cérémonie d’ouverture. C’est un événement qui réunit les plus grands cinéastes, les professionnels de l’industrie cinématographique, des stars ainsi que les journalistes et les photographes du monde entier. Les principales projections ont lieu au palais des festivals et des congrès sur la promenade de la croisette.

cannes2015-17


 
Concernant les stars, comme chaque année on a eu le droit à des robes de grands couturiers et des bijoux de créateurs sublimement portés. Certaines vedettes ont conquis Cannes.

 
Si certaines ont décidé d’être sublime, d’autres ont joué la carte de l’extravagance en dévoilant trop leur corps et du fashion faux pas, et obtiennent la palme du mauvais gout. Les tenues et les coiffures ridicules ont bien été au rendez-vous cette année.


 
Nous avons également eu l’occasion d’apercevoir des couples, des amies réunies pour profiter de l’instant et posées afin d’immortalisé ce moment. Des échanges de sourire et de complicité, voilà ce qu’est également le festival de cannes. Un évènement riche en émotion.  


Les palmarès 2015 :

Les prix / Les catégories Les longs métrages Les courts métrages
Un certain regard
Palme d’or :
Dheepan par Jacques Audiard Waves’ 98 par Ely Dagher
 
Grand prix : 
SAUL FIA par Laszlo Nemes  
   
Prix de la mise en scène :
Hou Hsiao-Hsien pou Nie Yinniang   
   
Prix du jury :   The Lobster par Yorgos Lanthimos
  Zvizdan de Dalibor Matanic
Prix d’interprétation féminine : Rooney Mara dans Carol par Todd Haynes et Emmanuelle Bercot dans Mon roi par Maiwenn    
   
Prix d’interprétation masculine : Vincent Lindon dans La loi du marché par Stéphane Brize      
Prix du scénario :
Michel Fanco pour Chronic       
Prix un certain regard:     Hrutar de Grimur Hakonarsan
Prix de la mise en scène    
    Kivoshi Kurosawa pour Kishibe no Tabi (vers l’autre rive)
Prix un certain talent   
      Comora (le trésor) de Corneliu Porumboiu
Prix de l’avenir      
    Masaan de Neerai Ghavwan et Nahid d’Ida Panahandeh
Les prix/ Les catégories
Caméra d’or
Cinéfondation
Caméra d’or
   La Tierra y la sombra par César Augusto Acevedo   
 
Premier prix   
  Share par Pippa Bianco
Deuxième prix 
    Locas Perdidas par Ignacio Juricic Merillan
Troisième prix
  The return of erkin par Maria Guskova ET
Victor XX par Ian Garrido Lopez