L’exposition Au Temps de Klimt  à la Pinacothèque



La Pinacothèque de Paris, souhaite revenir sur un aspect essentiel de l'Art nouveau qui s'est développé à Vienne au début du XXème siècle sous le nom de Sécession


Le rôle du peintre autrichien Gustav Klimt (1862-1918) dans l'éclosion de ce mouvement est majeur. 

Le talent et le brio de cet artiste, de ses débuts précoces à ses excès décoratifs où les dorures et l'expressionnisme naissant dominent, sont le socle d'une période nouvelle qui s'est épanouie à Vienne au tournant du siècle. 

Ce mouvement artistique est en effet à l'origine de la naissance, quelques années plus tard, de l'un des courants majeurs de l'art moderne, l'expressionnisme.

L’exposition Au Temps de Klimt :
La Sécession à Vienne raconte en détail le développement de l’art viennois de la fin du xixe siècle, début de la Sécession viennoise, jusqu’aux premières années de l’expressionnisme.

Le cœur de l’exposition s’appuie sur une sélection des travaux majeurs de Gustav Klimt, de ses premières années d’études jusqu’aux grandes œuvres de son âge d’or comme Judith I (1901) ou la Frise Beethoven, œuvre monumentale reconstituée à l’échelle à l’occasion de l’exposition.
Un ensemble de documents rares ayant trait à la vie de l’artiste, à sa famille accompagne le visiteur tout au long de l’exposition.
Une attention toute particulière est par ailleurs portée aux premières années de la Sécession et à l’influence exercée sur la formation de l’artiste par les grands intellectuels viennois. Les personnalités artistiques ayant influencé son art sont évoquées grâce à un choix de peintures provenant du Belvédère, tels les premières œuvres d’Egon Schiele et d’Oskar Kokoschka.


Qui était Gustav Klimt ?
Gustav Klimt est un peintre du courant du symbolisme, qui regroupe des artistes qui ne peignent pas ce qu'ils voient mais ajoutent au monde réel des symboles mystérieux représentant un monde imaginaire et masqué. Il a fait partie du mouvement Art nouveau, qui rejette la peinture classique de la Renaissance et lui préfère un art décoratif et architectural accessible à tous.

Gustav Klimt a réalisé d'importantes frises murales. L'une des plus célèbres est L'Arbre de vie (1909), qu'il a peinte dans un luxueux palais à Bruxelles. Elle représente un motif original en spirales symbolisant un arbre stylisé, ainsi qu'un homme et une femme enlacés dans des vêtements richement décorés. Cette œuvre est représentative de l'Art nouveau.
  
L'Arbre de vie (1909)
Peintre dénigré pendant plus d'une dizaine d'années de sa vie, l'œuvre de Klimt aura été en permanence l'expression d'une référence à l'histoire de la peinture, à  Moreau, Klinger, Hodler, Böcklin, Monet, Seurat, Matisse, ou Rodin, dans ses compositions extrêmement personnelles et originales faites de théâtralité, d'antinomies, d'hétérogénéité, tant du point de vue pictural et décoratif, que du point de vue des couleurs. Son œuvre faite  d'oppositions entre la figuration et l'abstraction, entre allégories et paysages, entre, stylisation et naturalisme, entre hédonisme et scepticisme, entre impressionnisme et symbolisme, lui confère une place très particulière dans l’histoire de l'art. Il semble avoir été le génial et prémonitoire précurseur de la crise générale des principes, des valeurs, des idées et du langage artistique qui fût caractéristique du XXème siècle.


Voici quelques unes de ces œuvres qui vous donneront probablement envie d'aller voir 
L’exposition Au Temps de Klimt  à la Pinacothèque

Judith Holopherne


Portrait d'Adèle Bloch Bauer


Trois ages de la femme

klimt myfashiolove

Le baiser



Maternité

INFORMATIONS PRATIQUES

Du 12/02/2015 au 21/06/2015

Pinacothèque de Paris
28, Place de la Madeleine
75008 Paris 8 
11 euros (tarif réduit) 
13 euros (tarif normal) 
Horaires : 10h30-18h30 tous les jours, nocturnes mercredis et vendredis jusqu'à 21h