Les Femmes d’Alger de Picasso


Le 12 mai dernier, le tableau Les Femmes d’Alger a été vendu à Christie’s à New-York pour la modique somme de… 179 millions de dollars, soit près de 160 millions d’euros ! Il devient alors le tableau le plus cher au monde, devant les Trois Études de Lucian Freud de Francis Bacon  qui avait été vendu 127 millions d’euros en 2013, toujours chez Christie’s.

Femmes-Alger1

Retour sur ce tableau qui a fait des émules chez les collectionneurs et les commissaires-priseurs. Inspiré du chef-d’œuvre d’Eugène Delacroix de 1834 (Les femmes d’Alger dans leur appartement), ce tableau est le dernier d’une série de quinze tableaux que Picasso a peint en hommage à Matisse, décédé en 1954. Il représente une scène de harem avec des harmonies de rouge, bleu et jaune vif, rappelant l’Orient.

Plusieurs raisons expliquent son succès et son envolée auprès des enchérisseurs. Tout d’abord, il s’agit d’un grand tableau, et il en existe peu sur le marché. Ensuite, sur les quinze tableaux de la série, dix d’entre eux sont déjà exposés dans des musées et donc, impossible à acquérir.

Il semblerait que le marché de l’art ne connaisse jamais la crise.